brunolienard-acteur la suite de la carrière Fabrice Luchini

Jeudi 26 Mars 2020

Années 2010 L'acteur au déjeuner des nommés des César du cinéma 2013, pour Dans la maison.Durant cette décennie, l'acteur va enchaîner les performances remarquées, lui permettant de décrocher quatre nouvelles nominations au César du meilleur acteur.

En 2010, il partage d'abord l'affiche de la comédie Les Invités de mon père, d'Anne Le Ny, avec une autre actrice favorite de la critique, Karin Viard. Puis il fait partie du casting quatre étoiles réuni par François Ozon pour sa satire Potiche. L'acteur y retrouve Karin Viard, auxquels s'ajoutent Catherine Deneuve et Gérard Depardieu.En 2011, il connaît un joli succès critique et commercial en portant la comédie historique Les Femmes du 6e étage, de Philippe Le Guay. L'acteur y est cette fois marié à Sandrine Kiberlain. L'année suivante, il retrouve François Ozon, qui lui a confié le premier rôle du drame Dans la maison. Il décroche une nomination aux Césars pour sa performance. Parallèlement, l'acteur s'autorise à incarner Jules César dans la grosse production Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté, de Laurent Tirard. Il succède ainsi à Alain Chabat et Alain Delon, précédents interprètes du rôle.Mais c'est en 2013 qu'il est de nouveau acclamé par la critique : Alceste à bicyclette, qui marque sa troisième collaboration avec Philippe Le Guay, lui vaut une nomination au César du meilleur acteur. Puis en 2014, la réalisatrice Anne Fontaine en fait un boulanger transi de fascination pour une sculpturale jeune femme incarnée par Gemma Arterton dans Gemma Bovery.L'année d'après, sa propre fille, Emma Luchini, lui confie un second rôle dans son drame Un début prometteur, porté par Manu Payet. Cependant, c'est le drame L'Hermine, de Christian Vincent, où il joue un juge tombant amoureux d'une jurée incarnée par Sidse Babett Knudsen, qui lui vaut une nouvelle nomination aux Césars. Il est également nommé au Prix Lumières du meilleur acteur 2016 et de recevoir la Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine du Festival de Venise 2015.

En 2016, il fait confiance au scénariste/réalisateur Bruno Dumont pour la comédie expérimentale Ma loute. Il y donne la réplique à Juliette Binoche et Valeria Bruni Tedeschi.Bon client de la télévision, réputé pour ses saillies verbales et ses pirouettes pour éviter de répondre aux questions plus personnelles, il reconnaît cette année-là être « condamné à la performance14 » mais préfère quitter « la condition d’histrion légèrement hystérique » pour retrouver la scène15.À la fin de l'année 2018, il tient le rôle-titre de la comédie dramatique Un homme pressé, d'Hervé Mimran. Il y a pour partenaire Leïla Bekhti. Puis il incarne Joseph Fouché dans la grosse production L'Empereur de Paris, de Jean-François Richet, portée par Vincent Cassel.Début 2019, il a pour partenaire Camille Cottin pour la comédie dramatique Le Mystère Henri Pick, de Rémi Bezançon, puis la jeune Anaïs Demoustier pour la romance Alice et le Maire, de Nicolas Pariser. Puis il joue les meilleurs amis avec Patrick Bruel pour la comédie Le Meilleur reste à venir, co-réalisée par le tandem Matthieu Delaporte / Alexandre De La Patellière. Luchini avait tourné avec le chanteur/acteur trente ans plus tôt, pour la comédie P.R.O.F.S16.


Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

Message